La municipalité d'Orléans pencherait elle vers la dictature ?

Publié le par Thierry Mouron

Double peine pour Fansolo (Antoine) pour son humour de blogueur.

Après un procès où Antoine fut condanné à verser plusieurs dizaines de milliers d'euros (l'appel aura lieu bientôt), le voici obligé de quitter Orléans.

Fansolo fut durant des années un de nos grand blogueur orléanais, pas toujours tendre aves la municipalité de Serge Grouard, il est vrai.

Blague de potache (il faut lire les articles incriminés), il créa début 2008 un blog appelé "Les Amis de Serge Grouard", très peu visité le blog a mis notre maire sans dessus dessous, enquête, perquisitions, plainte puis condamnation (attendons tout de même l'appel), ce blog (je n'ai lu les articles qu'après sur le site de Reporters sans Frontières, n'étant pas, à priori un "ami" de Serge Grouard, mais même ses amis n'y allait pas ,peut être en a t'il peu ? ), était rempli de jeux de mots, de blagues enfin n'importe quel citoyen d'Orléans comprenait que c'était un pastiche.
Que nenni, M. Serge Grouard a vu rouge, utilisé son nom sans son accord ? Se moquer gentiment de lui, pas question, la liberté du blogueur( donc celle de la presse) ne pouvait être appliquée pour son auguste personne, donc frappons et fort, ce fut fait et Fansolo paye pour nous tous.

Dictature, en s'en approche quand la liberté est bafouée.

Quand Serge Grouard, citoyen (il a tenu à préciser que sa plainte était personnelle), parle de son cas en conseil municipal(lieu de démocratie, sauf à Orléans)durant plus d'une heure, mais ne dit mot sur un autre blogueur de l'époque, M. Quentin Thomas, conseiller municipal de sa majorité et secrétaire du conseil, fait paraitre des propos iniques sur Simone Veil (Monsieur ne connaissait pas son passé,je me suis laissé dire qu'il était étudiant en histoire ?)

Mardi nous serons nombreux, je l'espère devant France Bleue pour dire bonsoir à Antoine et nous te promettons, Antoine de continuer ton travail d'information des Orléanais.
A bientôt, Antoine, tu es un ami et tu le resteras.

Publié dans Vie orléannaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Moi, ce qui m'intéresse, ce n'est pas de trainer les gens en justice par une sorte de procédé "dent pour dent". Ce que je veux, en tant que citoyen et contribuable, c'est la vérité et en la matière, j'ai l'impression que le compte n'y est pas.
Répondre
T

C'est bien comme cela que je le voyais


M
Je précise qu'explicitement questionné à ce sujet, Serge Grouard a dit en conseil municipal qu'il menait cette action à titre personnel alors qu'il le faisait à titre personnel ET en tant que Maire.

On peut se demander d'ailleurs qui a payé les frais de justice de Mr Grouard ? Lui-même, chaque contribuable orléanais, les deux ? Etonnant qu'en 1h30 de conseil municipal et après avoir donné tant d'interview à ce sujet, Serge Grouard n'ait jamais donné cette information.
Répondre
T


Tres bonne question, Miguel,il a affirmé que c'etait lui, mais comme tu le dis, cela n'est pas clair et apres son intervention en Conseil ? Nous pourrions le trainer en justice, tu ne penses pas
?