Paroles aux Citoyens, une mère veut récupérer ses enfants

Publié le par Thierry Mouron

Comme promis dans mon mot d'accueil, je publie en mon nom une info(controlée) qui m'a été communiqué par un visiteur

Dans la vie, il ne faut jurer de rien… Vous pouvez un jour avoir besoin des services de la DDASS pour vos enfants, mais faites bien attention avant de leur confier vos enfants car vous n’êtes pas assurés de les retrouver même si c’est vous qui avez demandé une aide.

L’histoire de cette maman en ait un bon exemple !

Une femme étrangère vivant en France avec sa grande fille de 12 ans, ces fils jumeaux de 2 ans et son mari, tout cela est banal ; malheureusement le papa décède… !

La maman est prise dans un tas de problèmes et n’arrive plus à tout gérer et finalement craque et fait une grosse dépression.

Elle demande aux services sociaux de placer ses enfants en famille d’accueil le temps qu’elle puisse se soigner.

Les enfants sont placés et elle part se soigner, c’était il y a deux ans.

Janvier 2009, elle se remarie et demande à reprendre ses enfants. On lui répond qu’il n’est pas possible de faire le changement en cours d’année scolaire.

En mai 2009, on lui demande de reconduire le contrat pour 2 ans avec la famille d’accueil, elle refuse et veut reprendre ses enfants avec elle car elle a enfin une vie normale et un beau père qui est aimé des enfants et qui aime les enfants, donc tout pour avoir une vie normale !

En plus, sur le plan santé physique et mentale, elle va très bien.

On lui dit que des projets on été fait pour les enfants pour leur vacances et qu’elle pourra, si elle accepte de signer pour les vacances, récupérer ses enfants en août 2009. On lui dit que rien de spécial n’est prévu lors de son absence de France et qu’elle peut partir l’esprit tranquille.

Comme la maman, qui est de nationalité tunisienne et grec, doit aller dans ses deux pays pour faire des démarches administratives pour que son mari tunisien puisse avoir une carte de séjour grec afin de travailler en France sans problème, elle accepte.

Son tord aura été de n’avoir rien confirmé par écris car, jusqu’à présent elle avait fait confiance à ces services, tout ce passait verbalement.

Les vrais ennuis commencent pour elle en partant faire ses démarches pour son mari !

Les enfants sont convoqués durant son absence, au tribunal ; elle aussi sauf que la convocation ne lui est jamais parvenue ni même un appel des services sociaux pour la prévenir. Résultat : les enfants lui sont retirés pour 2 ans et elle n’a plus le droit de les recevoir chez elle car elle aurait dit au téléphone qu’elle voulait se suicider avec eux !

Sois disant qu’elle serait un danger pour ses enfants et qu’elle serait trop souvent à l’étranger.

La situation est très douloureuse pour cette femme qui n’a jamais fait quoique ce soit de mal à ses enfants.

Accusation qui ne repose sur aucune preuve sauf la parole de l’éducatrice qui la suit.

La maman est musulmane et le papa était chrétien puis est devenu musulman.

Qu’elle que soit nos origines, n’avons-nous pas fait la même chose à un moment de notre vie avec nos enfants ?

A partir du moment où elle n’est pas d’accord pour quelque chose elle devient une mauvaise mère 

La maman m’a dit qu’à son dernier entretien avec l’éducatrice, elle lui aurait affirmé qu’elle ne reprendrait pas ses enfants au moins avant 3 ou 4 ans et encore (dire de la maman)

En dehors du fait qu’on la représente comme un danger pour ses enfants et qu’elle veut élever ses enfants en respectant les règles de sa religion, qui apparemment, n’est pas du goût de la famille d’accueil qui ne cherche pas à comprendre la façon de vivre de cette famille et qui veut absolument imposer un modèle français, elle n’a rien à se reprocher !

Je suis cette dame depuis près de 2 mois, j’ai tous les papiers concernant son dossier et j’ai laissé ma profession de côté pour pouvoir l’aider plus librement.

Je souhaite qu’un mouvement de solidarité se monte autour de cette femme dont le seul tort c’est de  s’être remariée et de vouloir récupérer ses enfants afin d’avoir une vie de famille normale avec eux !

Elle doit passer au tribunal courant septembre ou début octobre, la date n’est pas encore fixée et je souhaiterais que nous soyons nombreux à être présent pour la soutenir à ce moment là.

Je compte sur vous pour l’épauler et me contacter.

 

Morgane de St Jean de Braye

 

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

Enquete sur les familles d'enfants placés dans facebook.
Collectif sur tout le territoire en création.
Internet a des oreilles.


Répondre
M
Bonjour,

Une suite de ce qui se passe pour cette maman !

Suite à ma visite avec elle la dernière fois quand "elle est allée voir ses enfants à coligny, en plus de menace de l'adminsitration qui l'a suit, elle a eu des problèmes avec la préfecture pour sa demande de nationalité française alors qu'elle n'avait jamais eu de soucis avant !

Elle est de nationalité tunisienne et grec et on l'a menacé de l'expulser en grèce !

Son mari pourrait rester mais pas elle et la personne de la préfecture a été très sympa, elle lui a dit que la France n'avait pas besoin de femmes et encore moins de femmes handicapées et qu'elle n'avait qu'à retourner en Grèce pour profiter des aides !

Si c'est pas des propos racistes, c'est quoi ?

Curieusement, celà arrive après que je l'ai accompagné et que j'ai vue le drame qui se passait quand elle a dû se séparer de ses deux petits garçons !

Merci Thierry, de me laisser signaler cette situation et j'espère qu'il y aura du monde le jour du passage au tribunal !
Répondre
M
La pression continue sur cette maman !

Elle m'a appellé ce soir pour me dire que si je l'accompagnais voir ses enfants demain après - midi, la référente du service d'Etat lui a dit qu'elle ne reverrait jamais ses enfants.

Elle lui a précisé qu'elle n'avait pas le droit de venir accompagnée.

De plus, il lui a été interdit de prendre des photos de ses enfants !

C'est vraiment abjecte de faire pression sur cette femme pour qu'elle craque et qu'on puisse dire qu'elle n'est pas apte à s'occupper de ses enfants !

Je ne parle pas de la façon dont j'ai été traitée par cette charmante personne !
Répondre
M
Merci pour cette femme et ses enfants, j'espère que ce texte va circuler.

Amitiés
Répondre
T

Je veux que ce site soit un véritable site citoyen, tu me permet de le faire