Devos n'est pas mort, il s'est réincarné à Orléans !

Publié le par Thierry Mouron

Se rappeler le sketche du rond point (il est est vrai que les moins de 20 ans ...)

Prenez la rue Dupanloup en venant de la Cathédrale, rien de spécial. Arrivé au bout (rue du Bourdon Blanc) à droite "rue barrée" avec les engins allant avec, et à gauche après la rue des Bouteilles  "rue barrée"; Pas de chance la rue des Bouteilles est en sens unique, dans l'autre sens bien sur. Je me dis je continue à gauche  quand même (l'habitude), la rue du Bourdon blanc, je ne vois rien. je passe une vingtaine de mètres, un panneau "retrécissement", je me dis ça va je vais pouvoir passer. Au bout, travaux, à gauche, à droite, je suis bloqué. Pas de possibilité de faire demi tour.

Et oui allez voir, cela se passe à Orléans, en centre ville.

Vous ne me croyez pas ? Allez vous promener rue Dupanloup. Demain je vous mets les photos.

En fait, la vérité, je ne me suis aperçu de cela qu'après avoir vu aujourd'hui une voiture en sens interdit, rue des Bouteilles, mais j'ai compris pourquoi en marchant au bout de la rue.
Hier, déjà, j'avais vu un regard étonné? paniqué? d'un conducteur au bout de la rue Dupanloup, en revenant de dire au revoir à Antoine (Fansolo). Un peu de panique dans ses yeux et je me suis rappelé le sketche de Raymond Devos.

Il y a des fois où la réalité dépasse le comique, allons M. Grouard je ne vous connaissais pas ce coté humoristique. BRAVO

Publié dans Vie orléannaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article