Emigration: pas que des mauvaises nouvelles

Publié le par Thierry Mouron

resf1De la part de RESF


Samuel et Tomas élèves de l'école des Cordiers à Orléans sont heureux de vous annoncer que leur maman vient d'obtenir un titre de séjour "Vie privée,vie familiale".

 Il a fallu plus de 2 ans pour en arriver là. C'est une victoire de la solidarité, Une victoire contre les violences faites aux femmes, une victoire du comité de soutien qui a regroupé les enseignants et les parents de l'école mais aussi la paroisse du quartier et les éducateurs de la structure où habite la famille.

 En effet, la préfecture du Loiret voulait les expulser tous les 3 en Erythrée. Pays que la maman avait fui pour l'Arabie Saoudite.

 Là bas elle fut victime d'esclavage domestique et victime de violences elle en conserve aujourd'hui des séquelles handicapantes qui dureront à vie.

 Rien de tout cela n'a fait hésiter la préfecture et ce fut une Obligation à quitter le territoire pour tout le monde.

 Nous avons attaqué la préfecture devant le tribunal administratif. Elle a perdu. Elle a fait appel auprès de la Cours de Nantes. Elle a encore perdu.

 Il a fallu encore des mois de démarches et procédures pour qu'elle obtienne son du.

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Tu as raison de signaler cette bonne nouvelle car elle montre que la pugnacité paye.


Répondre